Maroun Al Kawand - Monde

Section 15 – 17 ans


2e prix Monde
 : Maroun Al Kawand (Liban)

Beyrouth, mon amour

Je te salue
Ville méditerranéenne !
Tes maisons alanguies
Tombent entre les bras d’un soleil amoureux.
Tes rivages nonchalants,
Dégagent des senteurs exotiques.
Et je cours à notre rendez-vous,
Sous la fraîcheur parfumée des orangers.

Je te salue,
Ville meurtrie et meurtrière,
Qui a bu jusqu’à la lie
Le calice de la souffrance.
On a taché ta robe de sang.
Sans remords, ni soucis!

Les graffitis sur tes murs
Noircis par les ans
Renvoient l’écho de tes chers héros
Qui ne se sont jamais lassés
De brandir la bannière de la liberté,
Qui sont morts
Pour t’avoir tant aimée!

Je te salue,
Ville phénix,
Ville qui meurt
Puis remonte du fond de l’histoire
Pour reporter ta robe de gloire
Dans tes flancs déchirés
Germe une vie secrète.

Je te salue,
Ville joyau,
Perle du Levant
Beyrouth!