Félix St-Pierre - Monde

Section 15 – 17 ans


1er prix – Monde
 : Félix St-Pierre (Québec)

Trainée de cambouis

Montréal est comme une vieille prostituée
Qui se cabre au son de ses os croulants
Qu’on embrasse avec fougue parce qu’on a rien d’autre.
En été, son béton est plus chaud que le sang
Qui coule dans nos veines
D’éternels baveux
Et ses autoroutes semblent autant congestionnées
Que le bout narquois de nos nez enrhumés.

C’est une gueuse aux formes fort généreuses
Où les gratte-ciels sont plus proches de Dieu
Que les croix boudant en haut des toits.
Et combien de fois a-t-on admiré le Mont-Royal?
Le Mont-Royal,
Sentir la langue de l’aube enrober son buste
En glissant tendrement ses doigts entre les rues
Puis ravivant le flux morose du Saint-Laurent
Pour oublier le lit froid et gourd de l’hiver.

C’est un corps brûlant qui vibre comme une ruche
Où des nids de seringues butinent nos bras flasques
Quand on semble éperdument à fleur de peau.
On en échappe certes un vulgaire rictus
Mais on se rappelle qu’on est encore vivant
Et qu’on a plus de ruelles que de boulevards
Pour fumer un bon joint charbonneux
Et rire de nos fatalités incongrues.

Mais c’est quand elle dort qu’elle est la plus belle.
Du souffle détendu et régulier de ses ruelles,
Des millions de chats s’engouffrent en vitesse
Dans l’ombre opaque et trop discrète
Fuyant les longs lampadaires qui se courbent,
Qui veillent d’en haut de leur simple lumière,
Guidant les derniers soulons de tendresse
Qui ont aimé un jour une vieille prostituée
Et qui ont sombré dans l’antre de ses bras câlins.