Prix national de poésie
pour les aînés(es)

Diane Vermette 

 

Tu m’as trouvé belle
moi qui ne sortais
que pour ne pas être seule.

Ta main sur ma peau
comme timbre-poste,
m’affranchit.

Ton bras, tel un arbre
plonge ses racines
vers ma source
qui s’éveille enfin.

Talles de tendresse
de craintes et de chaleur,
m’enliser avec toi
dans un flou de douceurs.

Diane Vermette, finaliste