Poètes internationaux

ABRIL, Juan Carlos (Espagne)

Juan Carlos ABRIL détient une doctorat en littérature espagnole de l’Université de Granada où il est professeur. Il a publié  4 recueils de poésie dont le plus récent En busca de una pausa / À la recherche d'une pause reprend tous ses titres et on peut le retrouver autant au Mexique qu’à Costa Rica. Son travail universitaire l’a amené à publier diverses études sur la poésie et la littérature ainsi que des livres liés à l’apprentissage de la poésie.  Il a de plus traduit  quelques poètes italiens dont Pasolini.  Il dirige la revue Paraíso.

AKELLA, Usha (Indes/États-Unis)

Usha Akella a publié 3 livres de poésie et une pièce de théâtre musical. Elle poursuit ses études en création littéraire à l’Université de Cambridge. Vous pouvez aussi retrouver ses poèmes dans la grande Anthologie de la poésie de l’Inde édité chez Harper Collins.

Cette ambassadrice de la vie culturelle de la ville d’Austin (Texas-2015) a participé à de  nombreux festivals au plan international dont ceux de Slovaquie, Nicaragua, Macédoine, Colombie, Slovénie, Indes etc. Elle a fondé ‘Matwaala’, le premier festival de poètes de la diaspora  du Sud de l’Asie à se tenir aux États-Unis. Elle a remporté le prix international Nazim Hikmet, le Prix de la revue Open Road et le Prix Egan Memorial.

Enfin, elle a créé la Caravane de poésie de Greenburgh/White Plains, New York and  de la ville d’Austin. Cette Caravane offre des lectures de poésie dans les lieux de vie des défavorisés, des personnes âgées  et dans les hôpitaux. Sa ville de résidence Austin a proclamé le 7 janvier à titre de Jour de la Caravane de poésie

BARRIOS PINTADO, Ana Francina (Mexique)

Ana Francina Barrios Pintado est née le 22 février 1988 à Mexico.Elle est licenciée  en Sciences de la communication et arts du spectacle, et possède une maîtrise en art et la littérature à l'Université autonome de Querétaro Faculté des Beaux-Arts. La peinture a été son premier amour grâce à la découverte des tendances, des styles et de l’histoire de l'art.  Son oncle José Manuel Pintado de Wit lui fait découvrir la poésie grâce à son livre « Conversatorio Yaxilán ». Ce recueil influence considérablement son désir d’écrire. Elle a publié en 2008, Vertigo vide, Fonds Editorial Etat, en 2010 Bienvenue à l'article, et  Bienvenue aux études sociales de 2014. Plusieurs parutions dans des anthologies dont Cinq siècles de poésie des femmes au Mexique, 2010 Bicentenaire State Library du Mexique, Lumbre entre Hohas 2016 et 2017, Ministère de la Culture de l'État de Querétaro.

BENNETT, Guy (États-Unis)

Né à Los Angeles en 1960, Guy Bennett a publié plusieurs recueils de poésie, diverses œuvres de non-poésie, et de nombreuses traductions (de Nicole Brossard, Valère Novarina, et Jacques Roubaud, entre autres). Ses Œuvres presque accomplies (co-traduit avec Frédéric Forte) et For An Ineffable Metrics of the Desert, l'édition-traduction des poèmes choisis du poète marocain Mostafa Nissabouri, sont tout fraîchement sortis des presses. Titulaire d’un doctorat en littérature française, Guy Bennett a été nommé Chevalier de l'Ordre des Palmes Académiques par le ministre français de l'Education en 2005. Fondateur et éditeur de Mindmade Books (1997–2017) et directeur-rédacteur en chef d'Otis Books, il vit à Los Angeles et enseigne à Otis College of Art and Design.

BURNS, Gale (Angleterre)

Gale Burns est né à Montréal, mais a surtout grandi à Londres, en Angleterre. Il est un poète primé, lauréat du Prix littéraire International Spécial Indjija de Serbie en 2018 et boursier Hawthornden. Il est écrivain en résidence à l'Université de Kingston, à Londres, et dirige la longue Shuffle Poetry Reading à Londres. Il est largement publié avec trois pamphlets et une collection est prévue pour octobre. Son travail a été traduit en français (pour la revue La Place de la Sorbonne), roumain, slovène et arabe, et il se produit souvent à l'étranger. Il est vice-président de l'Association Européenne des Programmes d'Écriture Créative et membre fondateur du site web Quadrat de la poésie et du changement climatique.

CARRERA, Fernando (Mexique)

Né en 1983 à Guadalajara, importante ville du Mexique, il est l’auteur de 4 recueils de poésie dont Là où le toucher/Dondee tacto coédité aux Écrits des Forges.  Il a reçu 2 prix nationaux de poésie et plusieurs mentions honorifiques pour ses livres et ses poèmes publiés dans de nombreuses revues dans la langue de ces pays tant au Mexique qu’au Chili, en Espagne, en Turquie, Slovanie, Albanie, Bengladesh, Suisse et Indes.

CROSS, Elsa (Mexique)

Poétesse mexicaine née en 1946. Sa Poesía completa (1964-2012) a été publiée à Mexico, où elle a reçu, en 2016, le Prix National des Art et de Littérature. Parmi beaucoup d’autres prix, elle a aussi reçu le Prix Jaime–Sabines/Gatien-Lapointe (2007), le Prix Roger Caillois, pour des auteurs latino-américains (Paris, 2010) et le Prix Poestate (Lugano, 2016).

Trois de ses livres ont été traduits en français: Miroir au soleil, (tr. Fernand Verhesen), Le Cormier, Bruxelles, 1996; Les Songes. Élégies  (tr. Dominique Soucy), Québec, Canada, Écrits des Forges – México, UNAM, 2003, et Jaguar et autres poèmes, (tr. Claude Couffon), Éditions Caractères, Paris, 2009. Elle a publié aussi des livres en Angleterre, Inde, Brésil et Espagne. Beaucoup de ses poèmes sont parus, en français, dans plusieurs anthologies et revues à travers le monde. Elle a traduit des livres de Saint-John Perse et d’Yves Bonnefoy. En  1996 elle a participé au Festival international de la poésie à Trois-Rivières.

DERWICH, Mariem (Mauritanie)
DERWICH, Mariem (Mauritanie)

Mariem Derwich est métisse : père mauritanien et mère française. Après des années passées en France, elle vit aujourd’hui à Nouakchott où elle enseigne le français et la communication dans le privé. Elle dit rêver d’une Mauritanie arc-en-ciel, et l’exprime à travers son recueil Mille et un Je (Ed 15/21, 2014) et ses chroniques Nouvelles d’ailleursNous les Z’Autres dans les colonnes de l’hebdomadaire Le Calame et au site Kassataya…

Activiste des droits des femmes, militante contre la radicalisation religieuse et membre d'un mouvement prônant la "désappartenance" et la laïcité, elle est sur tous les fronts de luttes.  Ses sujets de prédilections restent sur l’exil et la féminité, poésie amoureuse (érotique diront les… islamistes). En attendant la sortie prochaine de son premier roman, Mariem Derwich est en bonne place dans l’anthologie 120 nuances d'Afrique publiée en 2017 par les Éditions Bruno Doucey. 

DIAZ CASTELO, Elisa (Mexique)

Gagnante du prix national de poésie Alonso Vidal 2017 avec Principia(Tierra Adentro). Elle a été boursière du FONCA (2015-2016) et de la Fondation Pour les Lettres Mexicaines (2016-2017, 2017-2018). Avec le soutien des bourses Fulbright et Goldwater, elle a complété une maîtrise en Création Littéraire à l'Université de New York (2013-2015). Ses poèmes sont parus dans Tierra Adentro, Este País et Periódico de Poesía, et publiés dans les anthologies Fuego de dos fraguas (Exmolino), Voces Nuevas 2017 (Torremozas) et bientôt dans ABC de la poésie mexicaine (Elperroalado). Ses poèmes en anglais ont remporté la première place au Prix Poetry International 2016, la deuxième place au Prix  Literal Latté 2015 et l'un a été demi-finaliste du Prix Tupelo Quarterly 2016. Son œuvre dans cette langue a été publiée dans Border Crossing, Tupelo Quarterly et Poetry International.

EL IDRISSI, Mezouar (Maroc)

Mezouar El Idrissi (Tetuán, 1963) poète, critique et traducteur. Membre de l'Union des écrivains du Maroc, exprésident de la Encrucijada de la Poesía Íbero-marroquí. Professeur universitaire à l´École Supérieure Roi Fahd de Traduction (Université AbdelMalek Essaadi), professeur invité à l'Université de Grenade (Espagne, 2013) et Arabic school Middlebury (U.S.A, 2015 et 2016)

Il a publié deux recueils de poésie Entre Deux Eaux (2012, en arabe), et Elégie pour l’épaule humide (en arabe et espagnole), Espagne 2005.

Il est co-auteur de plusieurs traductions en arabe et il a versé en arabe: des oeuvres de grands auteurs comme Vicente Aleixandre; Andrés Sánchez Robayna; Jordi Virallonga; Ali Bey; Gustavo Adolfo Béquer; Luis García Montero; Antonio Muñoz Molina; José Díaz-Fernández; Juan Goytisolo, Miguel de Unamuno et Mois Benarroch.

Il collabore avec des revues et journaux espagnoles et arabes et il a participé dans des festivals de poésie et à des congrès littéraires au Maroc, en Espagne, Mexique, Pérou, Equateur, Turquie, Qatar et aux Émirats Arabes.

FLAMAND, Dinu (Roumanie)

Dinu Flamand, né le 24 juin 1947 Poète, essayiste et journaliste, grand traducteur de littérature française, espagnole, italienne et portugaise, commentateur de l’actualité politique dans la presse roumaine et internationale. En janvier 2011, on lui a décerné le Prix National Mihai Eminescu pour l’ensemble de son œuvre poétique. Licence en Philologie, en 1970 il devient membre fondateur de la revue Echinox.  Il a travaillé dans des rédactions des journaux, revues et maisons d’éditions de Bucarest  avant d’obtenir, dans les années 1980, asile politique à Paris, d’où il dénonce, dans les médias le régime d’oppression de Roumanie. Journaliste bilingue à RFI d’avril 1989 à avril 2009.  Il a réalisé des émissions sur l’actualité roumaine et internationale. En août 2011, il devient conseiller du Ministre des Affaires étrangères de Roumanie et a représenté son pays auprès de l’Organisation Internationale de la Francophonie. Ses recueils ont été publiés  dans de nombreux pays en plusieurs langues. Plusieurs traductions à son actif, entre autres : Fernando Pessoa, Herberto Helder, Samuel Beckett, Pablo Neruda, Lautréamont, Philippe Sollers, Dominique de Villepin,   Ses traductions ont été couronées par des divers prix littéraires.  Dernières parutions : Printemps à Prague ? Tractus Arte, 2017. Sombras y rompeolas, UANL, Nuevo León, México; El frío intermediario,  Valparaíso, México.  Sombras e falésias, Guerra & Paz Editora, Lisbonne, 2017,  Schatten und Klipen, aus dem Rumänischen von Edith Konradt,  KLAK Verlag, Berlin; 2017.

FRANCIA, Luis (Philippines / États-Unis)
FRANCIA, Luis (Philippines / États-Unis)

Faisant partie de nombreuses anthologies, Luis H. Francia a publié cinq livres de poésie, incluant Tattered Boat (2014), The Beauty of Ghosts (2010) et Museum of Absences (2005). En 2002, il est lauréat du prix New York’s PEN Open Book ainsi que du Asian American Writers literary awards pour ses mémoires, Eye of the Fish: A Personal Archipelago

In 2016, son œuvre RE: Reviews, Recollections, Reflections (2015), reçoit le Manila’s National Book Award for Best Essays in English. Il est inclu dans Library of America’s Becoming Americans: Four Centuries of Immigrant Writing.

Il a enseigné à la City University of Hong Kong, Ateneo de Manila University, Yale, et au Iowa Writers Summer Workshop. Membre du New York Writers Workshop, il est sur la faculté de New York University et du Hunter College. Avec son épouse l’historienne de l’art Midori Yamamura, il vit à Queens, New York.

GAONA, Angye (Colombie)

Angye Gaona est né à Bucaramanga, en Colombie, en 1980. Elle se définit comme une professeure et une activiste de la créativité. Son recueil Naissance éphémère, traduction de Nacimiento volátil, fut publié en 2009 avec les illustrations de Natalia Rendón.  Ce recueil  fut traduit et publié en Italie et au Brésil. Et partiellement en France par la revue La Voix des autres. Son recueil Los hijos del viento ou Les  enfants du vent fut publié en édition digitale.   Sa défense du droit de parole et de la créativité lui a valu d’être emprisonnée en 2011 par le gouvernement de la Colombie. Elle fut libérée à la suite d’interventions répétées d’organisations internationales de défense de la liberté de parole incluant plusieurs festivals de poésie. Nous l’avons invitée  pour fêter la libération de cette poète ardente défenderesse de la liberté de parole et de la créativité. En 2015, elle a remporté une bourse de création en poésie avec son livre Comentario pour ses vers vigoureux et leurs significations universelles.

HAMMIAL, Philip (Australie)

Trente-et-un recueils des poésies de Philip Hammial ont été publiés en Australie. Detroit and Selected Poems sortira fin 2018 aux Etats-Unis, publié par Sheep Meadow Press. Son travail a été repris dans vingt-neuf anthologies, à travers sept pays, ainsi que dans cent vingt-sept journaux, de seize pays différents. Il a représenté l’Australie dans quatorze festivals internationaux de poésie : Poetry Africa, Durban, Afrique du Sud, 2000 et 2016 ; Festival franco-Anglais de poésie, Paris, France, 2000 et 2016 également ; The World Festival of Poets, Tokyo, Japon, 2000 ; Festival international de poésie de Trois-Rivières, Canada, 2004 et 2008 ; Micro-Festival, Prague, République Tchèque, 2009 et 2015 ; Festival de Poesia de Medellin, Colombie, 2012 ; Festival Internacional de Poesia de Granada, Nicaragua, 2014 ; Biennale internationale des poètes en Val de Marne, Paris et Ile de France, France, 2015 ; Struga Poetry Evenings, Struga, Albanie, 2015 ; Istanbul Literature Festival, Istanbul, 2016. En 2009-2010, il fut six mois auteur en résidence à la Cité Internationale des Arts de Paris. Il est le récipiendaire 2018 de "HOMER - the european medal of poetry & art"

KADEL, Yusuf (Île Maurice)

Poète et dramaturge mauricien né en 1970, Yusuf Kadel est l’auteur d’Un septembre noir(1998 ; prix Jean Fanchette), de Surenchairs(1999 ; sélection, prix Radio France du Livre de l’océan Indien), de Soluble dans l’œil (2010) et de Minuit  (2013 ; sélection, prix SACD de la dramaturgie de langue française). Il contribue régulièrement à divers ouvrages collectifs notamment à Maurice, en France et au Québec. Boursier du CnL (Centre national du Livre) et cofondateur de la revue de poésie Point barre, il est nommé en 2009 pour le prix Continental du jeune espoir littéraire africain. En 2014, il assure pour le compte des éditions Acoria, à Paris, la direction de l’Anthologie de la Poésie mauricienne contemporaine d’expression française.

LEYVA, Jose Angel (Mexique)
Photo : Pascual Borzelli
 
José Ángel Leyva, Durango, Mexique, 1958. Poète, romancier, essayiste, éditeur, promoteur culturel, journaliste. Il est diplômé en tant que chirurgien à l'Université Juárez dans l'état de Durango et a obtenu une maîtrise en littérature latino-américaine de la Universidad Nacional Autónoma de México (l'Université Nationale Autonome du Mexique, UNAM). Il a dirigé d’importants magazines nationaux. Il a été co-directeur de la revue de poésie Alforja (1997-2008), était coordinateur général des publications de la Universidad Intercontinental (l'Université Intercontinental) à Mexico jusqu'en Janvier 2013, est directeur général et fondateur de la revue La Otra, le magazine de poésie + visuels + Autres Arts Lettres, a dirigé l'atelier écriture créative à la Faculté d'Économie de l'UNAM, de 2007 à 2016 et dirige le programme de radio «Je est un autre » (Yo es otro), de Código Ciudad de México du Ministère de la Culture du gouvernement du Mexico. Il a publié plus de 20 livres. Ses livres ont été traduits et publiés en français, italien, espagnol, polonais, serbe et partiellement en suédois, anglais, roumain et portugais.
LISON-LEROY Françoise (Belgique-Wallonie)

Françoise Lison-Leroy est née au Pays des Collines, en Belgique, entre une école rurale et un grand paysage. Elle est l'auteure d'une trentaine de recueils, de "La mie de terre est bonne" au récent "Le temps tarmac". En 2017, "Le silence a grandi" (éditions Rougerie, France) a obtenu le prix triennal de poésie de la Fédération Wallonie-Bruxelles et le prix du poème en prose Louis Guillaume (Paris). Sa passion pour l'écriture poétique, Françoise Lison-Leroy la partage avec les lecteurs de tous les âges, notamment dans les anthologies françaises Rue du Monde, mais aussi à travers des rencontres en milieu scolaire, des projets avec des plasticiens, des musiciens, des écrivains. Son prochain recueil, "Les blancs pains", paraîtra en 2019 aux éditions belges Esperluète. 

MOORHEAD, Andrea (États-Unis)

Andrea Moorhead, de souche allemande et normande, est née près des chutes de Niagara en 1947. Elle est directrice de la revue internationale Osiris, fondée en 1972. Elle a publié NiagaraLe silence nous entoureLa blancheur absolueLe vert est fragile et Présence de la terreaux Écrits des Forges. Au Noroît, elle a publié À l’ombre de ta voix (2017),  Géocide (2013) et De loin (2010). En France, Terres de mémoire aux Éditions de l’Atlantique et Sans miroir aux Encres Vives. En 2016, elle était le poète invité de la revue Phœnix (Marseille). Le Red Dragonfly Press (Minnesota) vient de publier The Carver’s Dream. Moorhead a publié des traductions, entre autres, The Edges of Light (Hélène Dorion), Stone Dream (Madeleine Gagnon) et Dark Menagerie (Élise Turcotte) chez Guernica Editions. Photographe amateure et naturaliste passionnée, ses photographies ont paru dans de nombreux livres à Anterem Edizioni en Italie aussi bien que sur le site de la revue Ce qui reste. 

NÜRNBERG, Dorothea (Autriche)

Dorothea Nürnberg : née à Graz (Autriche) en 1964, elle a fait des études de langue et littérature allemande et française à Graz et à Paris (Sorbonne). Son œuvre comprend 8 cycles de poésie, dont BewusstSein im Werdenheimgekehrt unter das kreuz des südens, Ondaherzwortweben/mot cœur trame2017, sonnenwind/vent solaire 2018 – des romans et récits, des livres de photographie d’art ainsi qu’un scénario pour Wega Film. Contributions à des catalogues d’art, des expositions, anthologies et revues littéraires. Elle est membre du conseil d’administration du PEN Club Austria.

Écologie: Depuis des années elle s´engage dans la lutte contre la destruction de la forêt tropicale de l´Amazonie au Brésil et dans la défense des droits de l´homme.

Participation aux Festivals internationaux et lectures publiques : Festival Internacional de Poesía/Buenos Aires 2017, World Book Fair New Delhi 2018. 

Ses œuvres sont traduites en anglais, français, portugais, espagnol, ainsi qu’en farsi, turc, russe, arabe, odia et hindi.

ORTEGA, Jorge (Mexique)
Meter Photo

Poète et essayiste, Jorge Ortega, né au Mexique en 1972, est docteur en philologie hispanique de l’Université autonome de Barcelone et est, depuis 2007, membre du Groupe national de création des arts.  Il a reçu en 2010, le Prix de Poésie Jaime Sabines. Il a publié une dizaine de livres de Poésie au Mexique, en Argentine et en Espagne et de nombreux articles dans des revues. Ses poèmes ont été traduits en chinois, en portugais et en français.  Son recueil. Devoción por la piedratraduit par la québécoise Françoise Roy, est paru aux Éditions de La Grenouillère.

PLANTADA, Esteve (Espagne-Catalogne)

Poète, journaliste, éditeur et critique littéraire et cinématographique. Dans le domaine de la poésie, il fait ses débuts à 17 ans, lorsqu’il a remporté le prestigieux prix littéraire pour poètes inédits "Amadeu Oller", devenant ainsi le plus jeune poète à l’avoir obtenu. Il a publié sept livres de poèmes, reconnus par divers prix, par la critique et les lecteurs, tout spécialement les deux derniers, Fosca límit (2014, Meilleur livre de l'année d’après les lecteurs de Llegir en cas d'incendi) et Big Bang Llàtzer (2016). Il a été inclus dans plusieurs anthologies, telles que Poésie catalane: Les voix ne dorment jamais (Exit, revue de poésie, Québec, 2010), qui comprenait l'original et la traduction en français. Il est également le fondateur et éditeur de Edicions Terrícola et le claviériste d'Els Nens Eutròfics. Il est actuellement responsable de la section de Culture de Nació Digital, le journal en ligne le plus lu en catalan, tâche qu’il  combine avec des collaborations dans les médias tels que El Temps -où il signe la critique hebdomadaire de cinéma-, ou le programme Àrtic de Betevé, un classique de la chaîne de télévision culturelle catalane.

ROCHAT, Alain (Suisse)

De nationalité suisse, Alain Rochat est né en 1961, à Lausanne (Canton de Vaud). Marié, trois enfants. Master en Lettres (philosophie, français, histoire de l’art) et brevet d’aptitude à l’enseignement. A travaillé deux ans en Afrique pour le Comité international de la Croix-Rouge, dont il était délégué.

Il est aujourd’hui enseignant de français à l’école postobligatoire (Gymnase du Bugnon, Lausanne) et conseiller municipal (Chavannes-près-Renens).

Pendant treize ans, il a été collaborateur du Centre de recherche sur les lettres romandes (Université de Lausanne), participant à l’édition des œuvres de Charles Ferdinand Ramuz (Romans dans la Bibliothèque de la Pléiade, chez Gallimard, et Œuvres complètes, chez Slatkine).

Membre de la direction des Editions Empreintes, depuis le début, en 1984 (185 titres parus à ce jour).

Il est l’auteur de quatre recueils de poèmes, dont Fuir pour être celui qui ne fuit pas (Empreintes, 1993, Prix de poésie C. F. Ramuz 1992) et Orients (Empreintes, 2000).

Rivières, tracteurs et autres poèmes paraîtra en 2019.

ROUSSELET, Laurine (France)
Photo : Alberto Bocos Gil
 

Laurine Rousselet est poète et écrivain. Ses écrits révèle une inépuisable énergie pour donner aux mots, aux sons, aux rythmes et à sa voix un élan qui la conduit vers un ailleurs non-occidental, non francophone et même non-verbal. Elle aime notamment confronter ses textes à d’autres langues et à d’autres cultures. En 2009, elle s’installe à La Havane dans le cadre d’une mission Stendhal et relate son expérience dans un texte en prose qu’elle intitule De l’or havanais, publié en 2010. Elle compose régulièrement des éditions bilingues dont El Respir, en français et catalan et collabore parfois avec des plasticiens (Velckovic ou Le Saëc). Elle joue avec les sonorités et le mouvement des mots en collaborant depuis longtemps avec le musicien et multi-instrumentiste marocain Abdelhabi El Rharbi qui l’accompagne dans des lectures publiques. Ce travail s’est récemment ouvert aux percussions du congolais Émile Biayenda.

Elle est éditrice pour Les Cahiers de l'Approche, plaquette de poésie bilingue et trimestrielle, qu'elle dirige depuis 2011 – et son travail de productrice pour des émissions qui sont diffusées sur France Culture : Hubert Haddad, géomètre de l’imaginaire (2017), Marcel Moreau, un possédé des mots(2015).

SALL, Amadou Lamine (Sénégal)

Il est né le 26 mars 1951 à Kaolack, au SÉNÉGAL.  Il est d’abord poète, puis écrivain et critique d’art. Fondateur de la Maison africaine de la poésie Internationale et des Biennales de poésie de Dakar, il est également le fondateur des « éditions feu de brousse. Il occupe actuellement dans le cadre gouvernemental les fonctions de Commissaire, Secrétaire Général de la Fondation mondiale pour le Mémorial et la Sauvegarde de l’île mémoire de Gorée, classée comme patrimoine mondiale par l’Unesco. 

Dans les distinctions, le poète est  Titulaire des Palmes Académiques du Sénégal. Lauréat des Grands Prix de l’Académie Française. Officier de l’Ordre des Arts et Lettres de la République Française. Membre de l’Académie Mondiale de Poésie. Grand Prix de Poésie de Trieste, Italie. Nommé président  du jury littéraire des 7èmes et 8èmes Jeux de la Francophonie à Nice et Abidjan. 

Amadou Lamine Sall est entré comme poète dans le dictionnaire.

SCOTTO, Fabio (Italie)

Fabio Scotto, professeur de littérature française à l’Université de Bergame, est né à La Spezia en 1959. Il est l’auteur d’une dizaine de recueils, de nombreux essais et a traduit une trentaine d’ouvrages (Hugo, Vigny, Villiers, Apollinaire, Bernard Noël, Yves Bonnefoy). Ses textes ont été traduits en plusieurs langues. En français ont paru les recueilsPiume/Plumes/Federn (Éditions En Forêt / Verlag Im Wald, 1997), Voix de la vue (Hôtel Continental, 2002),Le corps du sable (L’Amourier, 2006, préfacé par Bernard Noël), Les nuages, le ventPoésies de Ségaliérette (Manière Noire éditeur, 2006), L’ivre mort(Trames, 2007), Cahier crétois (Éditions de la Margeride, 2010), Sur cette rive(L’Amourier, 2011, prefacé par Yves Bonnefoy), Esquisses italiennes(Transignum, 2014), Bouche secrète (Éditions du Noroît, Montréal, 2016), des poèmes dans plusieurs revues, ainsi que les éditions qu’il a procurées du Cahier Yves Bonnefoy  de la revue “Europe” (n°890-891, 2003) et du Colloque de Cerisy Bernard Noël: le corps du verbe (ENS éditions, 2008).

SHANKAR Ravi (Indes-États-Unis)

Ravi Shankar est auteur / éditeur de 13 livres, dont le plus récent est "La pelle d'or: nouveaux poèmes honorant Gwendolyn Brooks" et "Autobiographie d'une déesse", traductions du poète / saint tamoul du 9ème siècle, Andal et vainqueur du 2016/2017. Prix de traduction Muse India. Il a co-édité W.W. La «Langue pour un nouveau siècle» de Norton, appelée «une belle réalisation pour la littérature mondiale» par Nadine Gordimer, lauréate du prix Nobel, a fondé l'un des plus anciens journaux d'art en ligne au monde, Drunken Boat. Il a remporté un prix Pushcart et a reçu des bourses de la MacDowell Colony, de la Corporation of Yaddo et de la Commission des arts du Rhode Island. Son travail a été publié dans le New York Times, le Paris Review, le Financial Times et sur la radio publique nationale, la BBC et sur PBS. Il a été interviewé et traduit dans plus de 10 langues. Il détient actuellement une bourse de recherche de l'Université de Sydney et vient de publier "Durable Transit", ses nouveaux poèmes sélectionnés, en Inde avec Poetrywala et "The Many Uses of Mint" en Australie avec Recent Works Press.

SINERVO, Helena (Finlande)
Photo : Arttu Kokkonen
 

Helena Sinervo (née en 1961 à Tampere, Finlande) est professeur de musique de formation. Elle a publié 11 recueils de poèmes, trois romans, et trois livres pour enfants. Elle a gagné deux fois le Prix Tanssiva karhu pour sa poésie, Ihmisen kaltainen(Pareil à l'homme, 2000) et Väärän lajin laulut (Chants de la mauvaise espèce, 2010). Son roman sur la vie de la grande poétesse finlandaise Eeva-Liisa Manner lui a valu le prix Finlandia en 2004.   Traductions en français: Au nom de la neige, 1997, Les Chaises, 2001, Anthologies: Présages, 1997, Scherzo, 2002, Europoésie, 2004, Trois poètes finlandais, 2011.

Helena Sinervo a traduit du français en finnois des poèmes d'Yves Bonnefoy et de Stéphane Mallarmé, d'Hélène Dorion, entre autres.

Douée d'une écriture d'une extrême finesse, d'une précision exigeante, elle sait mêler l'ironie à un tragique sans emphase. Ses poèmes proposent une expression paisible, harmonieuse, d'une redoutable efficacité, sur des territoires humains et affectifs sans cesse renouvelés.

SMITH, Frank (France)

« Artisan du langage » selon la poète conceptuelle américaine Vanessa Place, Frank Smith est écrivain et poète, vidéaste et réalisateur. Il vit à Paris et Los Angeles, il est représenté par la Galerie Analix Forever (Genève). 

Au moyen de livres, de films, d'installations et de performances, Frank Smith s'intéresse aux jonctions entre poétique, politique et image, et « délivre des protocoles d’expérimentation qui interrogent la possibilité, l’efficience, la performativité de la littérature et du film. Prolongeant le Pour en finir avec le jugement d’Artaud dans un "Pour en finir avec le régime de la représentation, de la narration", Frank Smith pose des dispositifs de voix mettant en scène la question de l’émergence de la parole ou de l’image. » (Véronique Bergen, Art press).

Derniers films réalisés : Les Films du monde/51 cinétracts, première au Centre de la photographie de Genève, mai 2018, et Le Film du dehors, installation vidéo présentée au Centre Pompidou, janvier 2018.

Derniers livres publiés : Pour parler, Éditions Créaphis, juin 2018.

En 2018, Frank Smith est artiste-associé aux Ateliers Médicis.

SOLINAS, Enrique (Argentine)
Photo : Augusto Munaro
 
Enrique Solinas est poète, professeur, chercheur et traducteur. Entre autres livres de poésie, signalons Signos Oscuros (1995), El Gruñido (1997), El Lugar del Principio (1998), Jardín en Movimiento (2003), Noche de San Juan (2008), y Corazón Sagrado (2014).  Il a reçu plusieurs prix nationaux et internationaux pour ses recueils dont, en 2014, la Bourse de Résidence du programme de création de la ville de Shanghai offerte par le Gouvernement chinois. Son œuvre est traduite en plusieurs langues.
SULCHINSKAYA, Olga (Russie)

Olga Sulchinskaya est née et vit à Moscou.  Poète, essayiste, traductrice. Membre du Pen-club Russe, de l'Union des écrivains de Moscou, du club des traducteurs du magazine "Amitié des peuples". Lauréate du concours poétique international Voloshin (2005). L'auteur de la formation créative «J'écris comme je respire» (improvisation littéraire), co-animatrice du projet «Les Nuits d’Egypte» aux Journaux Hall, dirigeant le projet «Table ovale des psychologues» au Centre de psychologie familiale systémique.

L'auteur de trois livres de poèmes: Amor Brevis (maison d'édition Ruslana Elinina, 2007), L’ange d’Avril (Art House Media, 2011), La topie (Voimega, 2014) et des publications dans les magazines littéraires. Une des auteurs de  An Anthology of Contemporary Russian Women Poets (Carcanet Press, 2005). Elle travaille comme rédacteur en chef adjoint de la revue Psychologies.

Son credo poétique s'exprime dans un quatrain :

Notre affaire est d’écrire et de décrire
Même si personne n’a besoin de ça
Nous sommes les gardiens célestes oubliés par le Dieu
On nous a appris que l'amour et l'écriture

WARDENAER, Torild (Norvège)
Photo : Tobias-Bohm
 
Torild Wardenær est une auteure et poète norvégienne. Entre 1994 et 2016 elle a publié 10 recueils de poésie, fort positivement accueillis par la critique de son pays. Elle écrit aussi des romans et traduits de la poésie en norvégien. Ses poèmes furent traduits en anglais,  en français et en allemand, pour ne citer que ces 3 langues. Elle fut invitée dans divers festivals internationaux de littérature en Europe et aux États-Unis. Détenant les diplômes universitaires requis, elle a enseigné la création littéraire dans divers collèges de son pays. Parmi le nombre élevé de prix littéraires, bourses et nominations au sujet de son œuvre, mentionnons le prestigieux Dobloug Prize que lui a remis l’Académie suédoise en 2014. Et en 2015 elle fut invitée, par le ministre de la culture de la Bavière, à vivre une année de résidence à  la Villa Concordia  de la ville de Bamberg, en Allemagne.